Les secours arrivent à Saint-Martin

L’île de Saint-Martin est enfin accessible. Les premiers détachements de l’armée, de la sécurité civile et les bénévoles de la Croix-Rouge française, arrivent sur place. Ils vont enfin pouvoir prendre en charge les blessés et victimes et organiser toute l’aide humanitaire.

Les bénévoles de la Croix-Rouge française sont les premiers humanitaires à fouler les terres dévastées de Saint-Martin. Ils arrivent par bateau aux côtés de plusieurs centaines de gendarmes et membres de la sécurité civile. Ils seront non seulement les premiers témoins de l’ampleur de cette catastrophe mais aussi les premiers à secourir la population. La tâche va être immense. Priorité a été donnée par le gouvernement d’assurer la sécurité sur l’île, après une série de pillages constatés, mais surtout d’évacuer blessés et victimes vers la Guadeloupe, d’où sont organisées et coordonnées toutes les opérations de secours.

Plusieurs actions vont être mises en place :

  • Installation des liaisons radio
  • Mise en place d’une base logistique pour les premières actions d’urgence : accueil et écoute des personnes, distribution de biens de première nécessité.
  • Réception du matériel de la plateforme régionale d’intervention (PIRAC), basée en Guadeloupe, qui devrait arriver dimanche, selon la météo. En effet, les Antilles sont sur la trajectoire d’un deuxième ouragan, José, moins puissant qu’Irma mais qui approche dangereusement.
0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *